Pas encore de compte ? S'inscrire
Télécharger un programme Télécharger

  • C'est décidé, j'arrête de fumer

    10 minutes d'exercice physique chaque jour apportent une aide précieuse lors du sevrage tabagique

Distinguer comportement sédentaire et activité physique

C’est la distinction de deux comportements bien distincts :

1-L’activité physique

Elle correspond à tout mouvement produit par la contraction des muscles entraînant une augmentation de la dépense énergétique au-dessus de la dépense de repos. Elle englobe tout un ensemble de possibilités, le sport n’en représentant qu’une partie. Nous sommes « inactifs » physiquement lorsque l’on effectue moins de temps d’activité physique que le temps recommandé par les préconisations de l’OMS, selon notre âge,

De 5 à 17 ans

Recommandations : au moins 60 minutes d’activité physique d’intensité modérée à soutenue par jour, de type endurance essentiellement, et au moins trois fois par semaine, celles renforcent le système musculaire et l’état osseux.
Des pistes d’amélioration pour des bénéfices supplémentaires sur la santé sont possibles : pratiquer plus de 60 minutes d’activité par jour.
Exemples de pratiques : sports divers, exercice planifié, jeux, activités pendant la récréation, déplacements à pied, en vélo, tâches quotidiennes, …
Bénéfices : améliorer l‘endurance cardiorespiratoire, leur état musculaire et osseux et les marqueurs biologiques cardiovasculaires et métaboliques.

De 18 à 64 ans

Recommandations : au moins 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou au moins 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue par semaine, et ce par période d’au moins 10 minutes, et si possible des exercices de renforcement musculaire, au moins deux fois dans la semaine.
Des pistes d’amélioration pour des bénéfices supplémentaires sur la santé sont possibles :  augmenter la durée de l’activité physique d’endurance d’intensité modérée de façon à atteindre 300 minutes par semaine ou pratiquer 150 minutes par semaine d’activité d’endurance d’intensité soutenue.
Exemples de pratiques : sports divers, exercice planifié, loisirs, vélo, marche à pied, tâches ménagères, tâches professionnelles…
Bénéfices : améliorer l’endurance cardiorespiratoire, l’état musculaire et osseux, et réduire le risque de maladies non transmissibles et de dépression.

À partir de 65 ans et plus

Recommandations : au moins 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou au moins 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue, et par période d’au moins 10 minutes, et si possible des exercices de renforcement musculaire, au moins deux fois dans la semaine
Des pistes d’amélioration pour des bénéfices supplémentaires sur la santé sont possibles : pratiquer 300 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée par semaine ou pratiquer 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue par semaine.
Exemples de pratiques : sports divers, loisirs, déplacements à pied, à vélo, activités professionnelles, tâches ménagères, …
Bénéfices : améliorer l’endurance cardiorespiratoire, l’état musculaire et osseux, et réduire le risque de maladies non transmissibles, de dépression et de détérioration de la fonction cognitive
Les personnes âgées dont la mobilité est réduite devraient pratiquer une activité physique visant à améliorer l’équilibre et à prévenir les chutes au moins trois jours par semaine.
Des exercices de renforcement musculaire faisant intervenir les principaux groupes musculaires devraient être pratiqués au moins deux jours par semaine.
Lorsque des personnes âgées ne peuvent pratiquer la quantité recommandée d’activité physique en raison de leur état de santé, elles devraient être aussi actives physiquement que leurs capacités et leur état le leur permettent. »

2-La sédentarité

Du latin sedere, « être assis » correspond au temps passé assis ou allongé durant la période d’éveil entre le lever et le coucher. Durant cette période, il est recommandé de passer moins de 8 heures assis ou couché. Le comportement sédentaire est reconnu comme un comportement bien distinct du comportement d’activité physique avec ses effets propres sur la santé, il ne peut donc pas être uniquement défini par le manque d’activité physique.

2 indicateurs pour évaluer votre sédentarité :

Le temps passé assis dans une journée

Au-dessus de 4h00 passé assis dans une journée vous êtes considérée comme sédentaire

Comment définir son profil global ?
A partir de cette distinction plusieurs profils comportementaux peuvent être identifiés selon le niveau de sédentarité et d’activité physique. Potentiellement, une personne peut être:

En premier lieu, évaluer votre niveau de sédentarité, grâce à l’indicateur temps passé assis et/ou le « nombre de pas » par jour mesuré par un podomètre (un tout simple, un bracelet, une application sur son téléphone…).
Pour évaluer la sédentarité, pendant une semaine à dix jours, portez un podomètre du matin au soir pendant la période d’éveil (du lever au coucher), cela vous donnera une idée du nombre de pas par jour que vous réalisez en moyenne (+ ou – de 6000 pas par jour ?), et c’est sans contraintes.

En second évaluer votre temps d’activité physique dans la semaine et regarder s’il est conforme aux recommandations selon votre âge.

En ayant une idée précise de son profil il est plus simple de clarifier ces objectifs :

Sur le site, dans la rubrique  « mes pas », reportez la valeur du podomètre dans la colonne "nombre de pas effectués" et reportez votre temps d’activité physique dans le tableau "activité physique en minute" colonnes "modérée et/ou intense".

 

S'inscrire